Les Arthuriennes

Les Arthuriennes

Il me tenait à cœur de vous parler d’un projet essentiel à mes yeux en créant mon atelier : Célébrer la création artistique sous toutes ses formes.

Il existe des créatrices que vous connaissez peut être déjà ou pas encore. J’aimerai vous les faire découvrir sous mon regard mais aussi sous celui d’une création originale.

Il existe des univers que nous connaissons tous sans forcément les connaitre réellement et que nous pourrions découvrir ensemble durant une année…

Et enfin, il pourrait y avoir un concours créatif ouvert à tous pour créer une belle synergie créatrice durant une année…

Ainsi est né le projet des Arthuriennes…

Chaque année, Schola Lanae choisira une thématique qui nous permettra de travailler fibres et teintures dans une direction artistique particulière.
Le thème de 2019 sera le cycle Arthurien.

Chaque mois, nous vous ferons découvrir une figure ou un lieu de cette série littéraire. Nous lui associerons des fibres, des couleurs et un artiste à découvrir sur ce blog.

Dans la boutique, vous découvrirez une box contenant des fibres à travailler et parfois un accessoire s’y accordant. Vous trouverez également des créations en lien avec la thématique.

L’idée est aussi de pousser chaque personne à participer de son côté en organisant un grand concours. Chaque œuvre devra être soumise  avant le 15 décembre 2019.

Les gagnants seront désignés par les 10 créatrices plus les organisatrices. En effet, je ne souhaite pas que l’œuvre soit soumise à la cyberpopularité de chaque participant, je trouve que les appels « vote pour moi » fausse le jugement créatif.

Vous trouverez toutes les conditions sur la page de notre site internet très prochainement.

C’est un projet assez vaste comme vous le voyez mais il me tient à cœur de mettre en avant de nombreux univers créatifs, de faire des émulations artistiques et surtout d’ancrer cela dans des mythes fondateurs.

La première figure que vous découvrirez avec un peu de retard puisqu’elle représente Janvier est celle de Merlin et qui pouvait le mieux s’y frotter si ce n’est une autre magicienne issue des bois : L’oeil de loup.

Vous le découvrirez très vite dans un nouvel article !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *